top of page

ELLES FONT DES AFFAIRES AUTREMENT - LOUISE BROSSEAU

Lara Emond, Premières en affaires, édition automne 2020




 

Étoiles montantes ou figures décisionnelles confirmées dans le domaine des finances, ces femmes gèrent l’argent autrement. Voici quatre profils incontournables pour repenser la création de la richesse selon des valeurs qui inspirent. (2 de 4)

 

Louise Brosseau

goFinja PROFIL DES ACTIVITÉS: Entreprise d’innovation sociale dont la mission est d’aider les gens à reprendre le contrôle de leur vie financière. SIÈGE SOCIAL: Vieux-Longueuil EN AFFAIRES DEPUIS: 2017 NOMBRE D’EMPLOYÉS: 3 coachs TAUX DE CROISSANCE ANNUEL: 100%


Est-ce que vos clients proviennent d’un certain type de population ? Le stress financier est vécu par des gens de tous les profils sociodémographiques, quel que soit le niveau d’études, le niveau de revenus ou l’âge.

Qu’est-ce qui est à l’origine du stress financier ? Au Québec, seulement environ 20 % de la population est suffisamment préoccupée par rapport à son avenir financier pour consacrer temps et énergie à la gestion de son budget ainsi qu’à la planification de ses besoins financiers futurs. Alors que plus du tiers des salariés vivent de paie en paie (cette statistique date d’avant la pandémie), faire face aux imprévus et à l’augmentation du coût de la vie sont les principales causes de préoccupation. L’absence d’un coussin de sécurité chez une vaste majorité de gens est également un vecteur de stress important.

Pourquoi avoir décidé de lancer goFinja ? J’ai commencé à épargner à l’âge de 5 ans. Rapidement, j’ai compris que l’argent était une clé qui donne de la liberté. J’ai donc développé une philosophie autour de l’équilibre, de la flexibilité et de la résilience financière afin de me donner le pouvoir de choisir et d’agir plus librement. J’avais envie de la transmettre et d’aider les gens à obtenir cette liberté.

En quoi est-ce votre méthodologie se distingue-t-elle ? On est à l’intersection de la littératie financière et de la psychologie de la motivation. Pour faire de l’entraide entre pairs, on a développé un logiciel qui génère automatique- ment des plans de redressement. Ensuite, il suffit de se mettre en action, d’où notre apport en tant que coachs.

Voyez-vous une différence dans la manière dont les hommes gèrent leur argent comparativement aux femmes ? La femme est plus axée sur la gestion des liquidités, donc le volet plus budgétaire (revenus versus dépenses), tandis que l’homme va s’occuper du patrimoine (les investissements). Ceci dit, lorsque ça ne va pas bien, comme dans des situations d’endettement, les femmes prennent plus la situation en main.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page