top of page

FRENCH VERSION ONLY - INCONTOURNABLES DUOS - ÈVE LAMOUREUX ET FRANCINE FORGET

Lara Emond, Premières en affaires, édition hiver 2020



 

Sur la route de la croissance et pour arriver au cap des 5 millions de chiffres d’affaires annuel, les jeunes femmes d’affaires et entrepreneures à succès savent s’entourer. Elles choisissent des mentor.e.s qui les inspirent et les aident à se dépasser. La relation est fondamentale et fait toute une différence dans le parcours qui les guidera vers de nouveaux sommets. Voici quatre duos qui naviguent en harmonie. (partie 1 de 4)


ÈVE LAMOUREUX ET FRANCINE FORGET


Intrapreneure : Ève Lamoureux Poste : Conseillère en rentes collectives Entreprise : iA Groupe financier En poste depuis: 2012 En relation mentorale depuis : 4 ans, dans le cadre d’un jumelage effectué par le Réseau des Femmes d’affaires du Québec

« J’aime que la relation soit durable et le fait que je n’aie pas besoin de me répéter chaque fois. J’ai quelqu’un qui me suit dans mon évolution. Ça fait 4 ans que Francine me voit évoluer. Nos rencontres de mentorat sont pour moi de précieux moments d’introspection. Chaque mois, je m’assure d’arriver préparée.


En tant qu’ancienne athlète olympique, j’ai toujours été entourée de personnes en qui j’avais confiance pour me guider. J’ai une psychologue sportive qui est une alliée. J’ai un représentant étoile en qui j’ai foi et auprès de qui je vais chercher des trucs. Dans ma relation mentorale avec Francine, on axe beaucoup plus nos rencontres sur le savoir-être, ce qui me permet d’évoluer en tant que femme d’affaires.»


Mentore : Francine Forget Entreprise : Consultation FMS Profil en trois mots : Audacieuse (sortir des sentiers battus), tenace (aller au bout de ce qui est entrepris) et travaillante (faire ce qu’il faut et bien le faire)

Secteur du parcours professionnel : Services-conseils spécialisés en plans stratégiques et de communication, développement de projets, élaboration et évaluation d’activités de formation à distance ou en classe virtuelle ainsi que création et gestion de contenu.

Réalisations en trois mots :

Prospérité (une recherche constante du succès), diversité (des projets et expériences variés), plaisir (dans la réalisation ainsi qu’avec les équipes et les collaborateurs)

« Ça fait plusieurs années que je fais du mentorat. Il est très important d’être prêt quand on souhaite être mentoré, qu’on ne soit pas en démarche d’orientation ou de réflexion, mais plutôt qu’on soit rendu à un endroit précis dans sa carrière ou son projet, et que l’on ait des objectifs clairs à atteindre. Notre mentor devient alors notre « sounding board », qui pose les bonnes questions. Je ne mentore que des femmes. On sait qu’il n’est pas toujours évident pour elles d’avancer et qu’elles rencontrent des difficultés particulières.

Une relation mentorale, ce n’est pas unilatéral. Maintenant que je suis retraitée, je continue à travailler, mais moins intensément. Ça me permet de connaître des domaines nouveaux. Je pense même que c’est mieux que les gens soient dans des domaines différents. Ça apporte un certain recul, une autre dynamique et une autre manière de voir les choses. Mentorer m’a appris à être à l’écoute et à poser des questions plutôt que de proposer des solutions.»



1 view0 comments

Comments


bottom of page